road trip Fuerteventura
Espagne Itinéraires Road-trip

Une semaine de road trip à Fuerteventura

on
Déc 27, 2021

Avec son nom digne d’un parc d’attractions, Fuerteventura, située entre l’île de Lanzarote et Gran Canaria, est la 2ème plus grande île des Canaries avec 1 660 km².
Idéal pour un séjour hivernal avec son climat agréable à l’année, le fameux printemps éternel qui propose en moyenne en décembre 6 heures de soleil par jour et seulement 5 jours de pluie. En hiver, le thermomètre ne descend normalement pas en dessous de 17°C et l’on peut facilement espérer 20 à 22°C. Autre avantage, le coucher de soleil qui en novembre et décembre a lieu aux alentours de 18h00.
J’ai décollé en direction de cette île depuis Genève avec un vol à 80€ A/R et aucune recherche sur la destination si ce n’est que la location de voiture était plus que conseillée. Si vous aimez les road trips, cette île a quelques petites perles à vous proposer.
Vous pouvez retrouver l’ensemble des destinations de cet article directement sur une carte ainsi que des solutions pour se loger à Fuerteventura en fin de page.

Les endroits et itinéraires à ne pas manquer

Et il faut aimer s’aventurer sur des routes non goudronnées.

Le village d’Ajuy

Avec son charmant petit village de pêcheur, sa plage de sable noir et ses impressionnantes grottes naturelles taillées dans les falaises, Ajuy fait clairement partie des incontournables à Fuerteventura. Un grand parking gratuit à l’entrée du village rend sa visite particulièrement simple. Plusieurs restaurants avec de la pêche locale et seulement deux ou trois appartements sont en location.
Pour s’aventurer un peu en direction des grottes qui peuvent faire plus de 40 mètres de hauteur, il vaut mieux prévoir des chaussures pour marcher le long des falaises et emprunter les marches plutôt raides.

Un joli itinéraire d’un peu plus d’une heure en direction d’Ajuy traverse l’île dans sa largeur (plus ou moins au niveau de l’aéroport) avec plusieurs arrêts “miradors” offrant de jolis panoramas et de quoi faire une petite pause. Au programme le Mirador de Guise y Ayose (et ses deux statues géantes), le Mirador Las Peñitas et enfin le Mirador del Risco de las Peñas qui mérite un peu plus qu’un stop et de marcher quelques minutes pour apprécier les lieux et l’horizon.

S’isoler vers la Playa de la Solapa

Cet endroit plutôt isolé se mérite un peu avec plus de 4 kilomètres de route caillouteuses mais quelle sensation une fois sur place. Lorsque la voiture est garée, il faut simplement marcher 5 minutes pour prendre de la hauteur au niveau des falaises et enfin se rendre compte à quel point les vues sur les deux petites baies sont magnifiques. La région s’apprécie d’autant plus par la sensation d’isolement grâce aux peu de voitures croisées et quasiment aucune construction à l’horizon.
La route continue au milieu de paysages lunaires et splendides pendant un peu moins de 3 kilomètres, jusqu’aux plages voisines de Vigocho et Garcey. Ensuite il faut faire machine arrière.

Balade sur la Promenade et l’Avenida Maritima

Sans prendre de raccourci, cette marche peut durer plus de 5 kilomètres particulièrement agréables, le long de l’océan et d’une piste cyclable avec beaucoup de petites choses à découvrir comme une piscine naturelle, des plages, des ruines ou encore un centre commercial et un casino.
Si vous en voulez plus, cette marche peut se poursuivre, toujours au bord de l’eau, pendant encore 2,5 kilomètres (non bitumés cette fois) jusqu’au musée du sel et la jolie plage del Muellito.

La piscine naturelle.

De Playa de Sotavento jusqu’au Mirador de Cofete

Sur place on découvre un petit lagon d’une centaine de mètres de large et qui s’étend au loin sur pas moins de 4 kilomètres. Formé par un banc de sable, cette étendue d’eau permet aux kitesurfers d’éviter les vagues et d’avoir toujours pied. Tout ce monde tracté par un cerf-volant offre un spectacle impressionnant à voir. Premier arrêt facile avec un grand parking gratuit et la présence de nombreux écureuils. Ensuite vous pouvez continuer la route non goudronnée pour prendre de la hauteur et observer tout ça de plus loin jusqu’à reprendre la SV-2 jusqu’au Mirador del Salmo.

Une dizaine de minutes plus au Sud, de nombreuses et vastes plages (parmi les plus belles plages de Fuerteventura) avec sable blanc et eaux cristallines se succèdent jusqu’à Morro Jable, station balnéaire populaire. C’est la zone la plus dynamique au Sud.
C’est également le point de départ pour la pointe Sud de l’île, la péninsule de Jandía (dispensable) qui demande une quarantaine de minutes sur une route sinueuse et non goudronnée. En revanche ne manquez pas de faire les trente minutes de route en direction du Mirador de Cofete, LE mirador à découvrir absolument avec le ciel bleu et le plus dégagé possible pour apprécier au mieux la magnifique vue panoramique sur la plage de Cofete. Privilégiez le début ou la fin de journée pour une meilleure lumière et moins de monde sur place et préparez vous à pas mal de vent.

Photo prise au niveau du Mirador del Salmo.

Les surfers et la Playa del Viejo Reyes

Cette plage est un rendez-vous pour les surfers mais aussi pour les amateurs de paysages particulièrement saisissants. Pour s’y rendre rien de plus simple, mettez le parking dans le GPS et marchez ensuite quelques minutes pour rejoindre les falaises et dominer toute la plage qui cache au début bien son jeu. La zone est idéale au coucher du soleil et ne demande que très peu de “hors piste” avec la voiture.
Vous pouvez vous aventurer plus loin pour découvrir à chaque fois plus de points vues splendides. Une autre option consiste à simplement vous arrêter au dessus de la zone pour observer tranquillement les surfers prendre des cours et tenter d’apprivoiser les vagues.

À moins de 10 minutes de route d’ici se trouve la petite plage de las Hermosas, la route est un peu compliquée à trouver mais les paysages compensent largement l’effort et au bout de la route vous ne devriez pas trouver grand monde et pouvoir vous garer tout juste au bord du sable.

Itinéraire jusqu’au village de Los Molinos

Encore du Fuerteventura sauvage et des routes non goudronnées à privilégier lorsque vous visiterez la partie Nord de l’ile. Rendez-vous d’abord au Mirador de Vallebrón pour un premier stop. Puis direction les plages isolées de Tebeto et de Jarubio avec toujours de grandioses panoramas. Arrivée à Jarubio la route était trop ensablée pour continuer et il était plus raisonnable de refaire la route en sens inverse. On “perd” une trentaine de minutes mais arriver à Los Molinos par l’autre route est loin d’être dérangeant. Une fois sur place ce petit village de pêcheurs se contemple facilement des deux côtés de la baie pour à chaque fois de chouettes panoramas.

Les dunes de Corralejo et marcher sur les volcans

Corralejo est peut-être l’endroit le plus dynamique et touristique de l’île de Fuerteventura. La petite ville est remplie de restaurants et boutiques, sa petite plage est plutôt charmante et l’ambiance est au rendez-vous. Vous pouvez prendre un ferry pour l’île de Lobos transformée en réserve naturelle (après une demande d’autorisation en ligne gratuite).
Si un jour vous avez de la grisaille et vous ne savez pas quoi faire, un peu de grimpette sur les volcans à proximité de Corralejo peut s’avérer être une bonne idée. La couleur naturelle de la zone et l’ambiance une fois au sommet s’accorde plutôt bien avec le gris (en tout cas plus qu’une plage de sable blond). En une vingtaine de minutes vous pouvez rejoindre le volcan Calderón Hondo et ensuite marcher jusqu’au sommet puis tout autour du cratère. Beaucoup moins fréquenté, l’ascension de la montagne juste après le parking se fait rapidement et offre un panorama à 360 degrés, notamment sur le volcan (voir photos).
Pour dormir à Corralejo, j’ai peut-être un bon plan logement dans le paragraphe suivant.

Se loger à Fuerteventura

Pour une ou deux semaines sur place, le mieux est de scinder le voyage en au moins deux réservations différentes afin de visiter plutôt le Nord puis le Sud (ou inversement) et ainsi éviter de refaire trop de route en fin de journée. Les deux premiers logements sont au Nord, le troisième est au centre vers l’aéroport et le dernier plus au Sud.

  • Hotel Vacanzy Urban Boutique Adults Only
    Ne vous fiez pas au 2 étoiles indiquées sur le site, ce boutique hôtel au centre de Corralejo avec ses deux jacuzzis sur le roof top et ses chambres spacieuses a tout d’un 4 étoiles. À partir de 60€ la nuit. Réservé aux adultes.
  • Bristol Sunset Beach
    Des appartements fonctionnels avec une décoration moderne à 250 mètres du centre de Corralejo et avec une piscine extérieure commune et un roof top vue mer. À partir de 65€ le studio.
  • Oceano Fuerte
    Non loin de l’aéroport, dans une zone résidentielle calme, une sorte d’appartement Airbnb mais disponible sur Booking. Décoration extrêmement kitch et extérieur un peu vieillot mais absolument tout le confort et les équipements nécessaires (dont machine à laver) et même un sac avec des serviettes pour la plage. Tout proche de l’océan et à 5 minutes de Lidl et Mercadona. Parfait pour les journées de route.
  • H10 Tindaya
    Situé au bord de la plage de Costa Calma, 3 piscines extérieures (une chauffée en hiver et une d’eau salée) plus des piscines et de nombreuses activités pour les enfants. Chambre à partir de 110€ petit déjeuner et dîner compris.
Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

THIBAUT SCHWEPPES
Thonon les bains

Gamin voyageur, malicieux, tête en l'air, gros mangeur, joueur de poker, j'aime compléter ma collection de pieds autour du monde et partager mes aventures sur mon blog voyage. À travers des vidéos ou des récits, j'espère que vous ferez un bon voyage.