• Menu
  • Menu
panorama La paz bolivie

Visite de l’incroyable ville de La Paz

Visiter La Paz en Bolivie est une expérience toute particulière. Coincée dans une cuvette entre 3300 et 4000 mètres d’altitude, c’est une ville comme aucune autre. Et tout est fait pour vous faire vivre un véritable voyage : costumes traditionnels, ambiance spéciale, situation géographique hors norme et chaînes de fast food ou marques occidentales absentes.
Une fois l’atterrissage (qui offre un spectacle hors du commun) à 4000 mètres d’altitude effectué, un mini-bus peut vous descendre dans le centre pour 5 Bs (60 cts). L’aventure peut alors commencer.

La Paz bolivie vue de l'avion
Une partie de La Paz depuis l’avion

Une ville et une expérience unique

Vous pourrez croiser en l’espace de quelques mètres, des vieilles femmes habillées du costume traditionnel (avec le chapeau melon de rigueur), des hommes d’affaires, des écoliers ou encore tout un tas de vendeurs installés directement dans la rue ou dans des boutiques. Du classique vendeur de jus de fruits ou d’empañadas, à la vendeuse de produits électroniques en tout genre (de contre-façon bien sûr) en passant par les nombreuses boutiques pour touristes avec toujours les mêmes bonnets, gants, pulls et autres babioles. Sans oublier les cireurs de chaussures masqués et les quelques boutiques à tendance vaguement ‘sorcellique’ qui exposent des bébés lamas (voir des fœtus) morts, pendus à des ficelles ou directement dans des paniers en osier. On est vraiment à l’étranger et aucune enseigne internationale n’est là pour nous remettre un peu dans notre zone de confort.

Visiter et dormir à La Paz

Ici la circulation est intense et la priorité, malgré les passages piétons, est aux conducteurs, composés à 99% de chauffeurs de mini-bus, taxis ou vieux bus Dodge. Et si vous n’aimez pas la marche en altitude, un taxi peut vous déposer plus loin (plus haut) pour 2€ à peine. L’occasion de partir à la recherche des différents panorama sur la ville ou pourquoi pas de tenter l’expérience du catch version latinos la Lucha Libre avec les Cholitas, les catcheuses locales, pour une vingtaine d’euros par personne. Autre option plus sportive, la descente en VTT le long de la route de la mort est un classique dans la région et commence non loin de La Paz. Une expérience que j’ai beaucoup aimé.
Aussi la vie quotidienne à cette altitude n’est pas forcement évidente, surtout si comme moi vous tombez malade. On a parfois l’impression d’être dans la salle d’entraînement dans Dragon Ball où tous les efforts semblent êtres beaucoup plus durs à réaliser. Oui, chacun ses références mais toujours est il que vous risquez d’avoir besoin de quelques jours pour vous adapter à l’altitude. Heureusement, mon hôtel Iskanwaya, était parfait pour reprendre des forces avec le petit déjeuner compris.
En quittant la ville pour Copacabana (et le lac Titicaca) et en remontant au niveau du quartier El Alto à 4000 m, c’est un tout autre spectacle. Plus on grimpe dans la ville, plus les quartiers sont pauvres. Une fois au sommet, s’étale une banlieue composée de petits immeubles de briques rouges non peintes, sans aucune finition et où vivent pas moins de 650 000 personnes.
Quelques minutes plus tard, la nature reprend ses droits. De la campagne à perte de vue et d’immenses montagnes enneigées. Plus loin, le lac Titicaca, majestueux, pour une expérience hors du temps…

La paz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires