• Menu
  • Menu
Bellagio Cosmopolitan View

“Tu vas pas t’ennuyer 70 jours à Las Vegas ?”

La première fois que je suis rentré de Las Vegas, on me regardait souvent avec des gros yeux quand j’expliquais que je ne m’étais pas ennuyé une seule seconde pendant 2 semaines. Et en plus, sans trop jouer. Alors forcement quand je prévois de partir plus de deux mois… Mais cette fois, c’est un peu différent. Je pars seul et avec un objectif. Je vais passer une bonne partie de mon séjour non pas à visiter les casinos mais à rester assis aux tables de cash game à jouer au poker.

Je sais, ça n’est plus une expédition en sac à dos, des paysages magnifiques et la grande aventure d’un long voyage aux multiples destinations. J’aime cette forme de contradiction, passer des grands espaces à une ville construite en plein milieu du désert, d’un voyage en routard en bus à un simple aller/retour en avion, d’un séjour dans un hôtel design à un road trip avec des dizaines de nuits en voiture. Savoir apprécier le luxe tout en trouvant son plaisir dans des aventures inconfortables. C’est pour moi le meilleur moyen de ne pas se lasser et de toujours apprécier le peu que l’on a parfois. On s’habitue à tout.

Strip Helico
Survol du Strip en hélicoptère, ma 2e fois à Vegas

Qu’est ce que vous croyez qu’on vient foutre en plein milieu du désert ? On est là pour le fric.

En partant plus de 2 mois à Las Vegas, la plupart m’imaginent déjà en train de tout perdre en quelques jours. Bon, dans un sens vous n’avez pas tord. Difficile de sortir d’un casino tous les jours sans avoir perdu de l’argent à la fin du mois. Si ça peut vous rassurer, je n’ai pas grand chose à perdre. Mais avec le poker c’est un petit peu plus compliqué que ça… Pour l’instant j’ai réservé une semaine dans un des hôtels les moins cher du Strip et mon budget (serré) me permet juste de tenir le temps du voyage dans ces conditions. En cas de mauvaise passe, je peux à tout moment me retrouver dans une auberge, éloigné des festivités. Le but principal n’est pas de m’amuser mais de me prouver que je peux tenir le rythme en jouant régulièrement au Poker. Si vous n’y connaissez rien, je ne vais pas essayer de vous convaincre de quoi que ce soit. En tout cas, je sais que ce sera loin d’être facile, le poker est aussi un jeu de chance. Je sais que je vais en prendre plein les dents. Même le meilleur joueur du monde peut se retrouver confronté à une période de malchance. Et je ne suis pas le meilleur joueur du monde. Dans ces conditions, Las Vegas n’a vraiment rien de magique. La seule différence, c’est que le meilleur joueur du monde lui n’aura pas à marcher presque 1 heure, tout seul, pour rejoindre sa collocation bon marché, composée de lits superposés entassés dans la même chambre.
Mais se retrouver seul face à soi même, connaitre des hauts et des bas, c’est tout ce qui fait l’intérêt de ce challenge ! Enfin, je crois.

Le bilan de mon expérience vivre du poker à Las Vegas est en ligne ici.

Bon et puis en dehors de celui du poker, les objectifs et les challenges sont importants dans la vie. Oui, j’ai lu tout ça dans Être heureux dans sa vie en 2000 étapes. Voici donc ma liste à cocher pour ce séjour de 2 mois et 10 jours. Petit détail non négligeable, ce sera ma 3e fois sur place mais je n’ai toujours pas pris mes pieds en photos à Las Vegas, seulement aux alentours. Scandaleux n’est-ce pas ?

Check-list Vegas 2014 :

  • Jouer au moins un tournoi au Venetian
  • Voir au moins un spectacle du Cirque du Soleil
  • Jouer plus de 12h d’affilé au poker
  • Faire une semaine de 40h de poker
  • Faire un road trip vers des parcs nationaux
  • Manger à l’Atelier de Joël Robuchon
  • Se goinfrer au buffet du Bellagio et du Ceasar Palace
  • Sortir du Strip
  • Prendre mes pieds en photos devant les fontaines du Bellagio et le Strip

La vie continue.

mes pieds aux alentours de Las VegasPour en lire un peu plus : Las Vegas, Top 5 et Wifi gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires